Origine du mot « ADDICTION »

Du latin ad-dictus  est utilisé pour désigner des esclaves romains au corps aliéné.

En droit médiéval, est addicté le débiteur «  contraint par corps » qui ne peut s’acquitter de sa dette.

Le terme apparaît en psychiatrie pour désigner une personne esclave d’un produit.

Les différentes sortes d’addictions

Il existe différentes sortes d’addictions : aux aliments, aux jeux d’argent, aux achats, à la sexualité, au travail…

« IL s’agit d’un processus par lequel est réalisé un comportement qui peut avoir pour fonction de procurer du plaisir et de soulager un malaise intérieur, et qui se caractérise par l’échec répété de son contrôle, et sa persistance au dépit des conséquences négatives ». ( réf : Ariel Goodman ).

Les causes des addictions

Les conduites addictives témoigneraient d’une défaillance originelle de la mère, qui n’a pas réussi à faire en sorte que s’élabore chez son enfant le processus de séparation, en induisant une relation addictive à sa présence comme à ses soins. Devenu adulte, il se verrait psychiquement contraint de chercher un objet substitut dans le monde extérieur, pour apaiser son angoisse. ( réf : Joyce Mc DOUGLALL).

La dépendance devient pathologique dès l’instant où elle envahit l’existence de l’individu au point de devenir le seul centre de préoccupation, au détriment d’autres investissements affectifs, relationnels, sociaux, professionnels. C’est, cette dépendance pathologique qui amène les personnes à demander de l’aide pour s’en libérer.

La prise en charge des addictions

Par thérapie individuelle,  psychanalytique, approche systémique, thérapie de groupe, cognitivo- comportementale, hypnose.