Blog

  • Guérir les phobies grâce à la réalité virtuelle Guérir les phobies grâce à la réalité virtuelle

    Guérir les phobies grâce à la réalité virtuelle

Guérir les phobies grâce à la réalité virtuelle

Les phobies : Se débarrasser des phobies grâce à la thérapie par exposition à la réalité virtuelle. Cette nouvelle approche de traitement des phobies permet de mettre le patient dans un environnement virtuel proche de sa phobie. Au cours des séances, le patient est exposé graduellement à sa peur en étant, en sécurité dans le cabinet du thérapeute. C’est un travail en collaboration avec le thérapeute qui analyse les réactions du patient face aux stimuli auditifs et visuels. Les différentes phobies les plus fréquentes traitées par exposition à la réalité virtuelles sont : La peur de conduire, les phobies scolaires, la peur des araignées, la peur de la foule, des grands espaces, des lieux clos, la peur du vide et des hauteurs, la peur des animaux (pigeons, chats, chiens), peur du sang, de la prise de sang, peur de prendre l’avion, peur des endroits sales…etc. Voir la thérapie VR pour en savoir plus
  • La dépendance se soigne
    LES ADDICTIONS LES ADDICTIONS

    LES ADDICTIONS

LES ADDICTIONS

Origine du mot « ADDICTION » Du latin ad-dictus  est utilisé pour désigner des esclaves romains au corps aliéné. En droit médiéval, est addicté le débiteur «  contraint par corps » qui ne peut s’acquitter de sa dette. Le terme apparaît en psychiatrie pour désigner une personne esclave d’un produit. Les différentes sortes d’addictions Il existe différentes sortes d’addictions : aux aliments, aux jeux d’argent, aux achats, à la sexualité, au travail… « IL s’agit d’un processus par lequel est réalisé un comportement qui peut avoir pour fonction de procurer du plaisir et de soulager un malaise intérieur, et qui se caractérise par l’échec répété de son contrôle, et sa persistance au dépit des conséquences négatives ». ( réf : Ariel Goodman ). Les causes des addictions Les conduites addictives témoigneraient d’une défaillance originelle de la mère, qui n’a pas réussi à faire en sorte que s’élabore chez son enfant le processus de séparation, en induisant une relation addictive à sa présence comme à ses soins. Devenu adulte, il se verrait psychiquement contraint de chercher un objet substitut dans le monde extérieur, pour apaiser son angoisse. ( réf : Joyce Mc DOUGLALL). La dépendance devient pathologique dès l’instant où elle envahit l’existence de l’individu au point de devenir le seul centre de préoccupation, au détriment d’autres investissements affectifs, relationnels, sociaux, professionnels. C’est, cette dépendance pathologique qui amène les personnes à demander de l’aide pour s’en libérer. La prise en charge des addictions Par thérapie individuelle,  psychanalytique, approche systémique, thérapie de groupe, cognitivo- comportementale, hypnose.
  • hypnose ericnosienne
    HYPNOSE HYPNOSE

    HYPNOSE

HYPNOSE

Le mot hypnose : non pas la définition du LAROUSSE mais, ce qu’il véhicule dans l’inconscient collectif et ce que Milton ERICKSON en dit. Dans l’ICs collectif : Il circule comme une menace et une fascination du pouvoir excercé par une personne sur une autre. Les images clichés du « charlatan » de spectacle détenteur d’une miraculeuse influence dont nul ne pourrait se soustraire, alimentent les fantasmes. Aux antipodes de cela, ce que Milton ERICKSON appelle = phénomène naturel, connu de chacun d’entre nous au quotidien  ( …..des exemples ). L’HYPNOSE : Qu’est-ce que l’hypnose C’est une approche utilisationnelle. Chacun étant unique, on utilise ce que le sujet présente. La séance se construit au fur et à mesure. C’est une démarche ouverte qui permet de s’adapter au patient, ses spécificités, sa culture, son univers. Rendre le patient acteur de sa thérapie   MILTON ERICKSON : «  Il convient simplement d’observer ses patients qui viennent avec leur problème et leur solution ».   L’HYPNOSE est un état modifié de conscience que nous provoquons naturellement au cours de la journée. EX : lorsque vous conduisez et que vous avez parcouru votre trajet , sans même vous en rendre compte et pourtant vous avez pensé à regarder dans les rétroviseurs, à mettre votre clignotant, à respecter les priorités……sans même y penser. Vous étiez en état modifié de conscience, en transe, en état hypnotique. Pendant cet état, vous en avez maintenant , peut- être , déjà, l’intuition , une sorte d’introspection opère, nous sommes «  connectés » à l’intérieur de nous –même, tout en restant connecté avec ce qui se passe à l’extérieur mais de façon différente , modifiée .   L’hypnothérapeute apprend à provoquer cet état pendant lequel nous sommes particulièrement concentré sur ce que nous voyons , pensons, nous entendons, nous ressentons intérieurement. Ordinairement la conscience trie, sélectionne, organise et nous « pousse » […]