Le mot hypnose : non pas la définition du LAROUSSE mais, ce qu’il véhicule dans l’inconscient collectif et ce que Milton ERICKSON en dit.

  1. Dans l’ICs collectif : Il circule comme une menace et une fascination du pouvoir excercé par une personne sur une autre.

Les images clichés du « charlatan » de spectacle détenteur d’une miraculeuse influence dont nul ne pourrait se soustraire, alimentent les fantasmes.

  1. Aux antipodes de cela, ce que Milton ERICKSON appelle = phénomène naturel, connu de chacun d’entre nous au quotidien  ( …..des exemples ).

L’HYPNOSE : Qu’est-ce que l’hypnose

  1. C’est une approche utilisationnelle. Chacun étant unique, on utilise ce que le sujet présente. La séance se construit au fur et à mesure.
  2. C’est une démarche ouverte qui permet de s’adapter au patient, ses spécificités, sa culture, son univers.
  3. Rendre le patient acteur de sa thérapie

 

MILTON ERICKSON : «  Il convient simplement d’observer ses patients qui viennent avec leur problème et leur solution ».

 

L’HYPNOSE est un état modifié de conscience que nous provoquons naturellement au cours de la journée.

EX : lorsque vous conduisez et que vous avez parcouru votre trajet , sans même vous en rendre compte et pourtant vous avez pensé à regarder dans les rétroviseurs, à mettre votre clignotant, à respecter les priorités……sans même y penser.

Vous étiez en état modifié de conscience, en transe, en état hypnotique.

Pendant cet état, vous en avez maintenant , peut- être , déjà, l’intuition , une sorte d’introspection opère, nous sommes «  connectés » à l’intérieur de nous –même, tout en restant connecté avec ce qui se passe à l’extérieur mais de façon différente , modifiée .

 

L’hypnothérapeute apprend à provoquer cet état pendant lequel nous sommes particulièrement concentré sur ce que nous voyons , pensons, nous entendons, nous ressentons intérieurement.

Ordinairement la conscience trie, sélectionne, organise et nous « pousse » dans une certaine logique, notre logique, une logique personnelle, individuelle, nos «  devoirs », nos croyances, nos valeurs nous contraignent à rester dans cette logique ( paradoxalement cette logique n’est pas toujours consciente, elle est même le plus souvent inconsciente).

 

Pendant la transe hypnotique le cerveau gauche = la logique, les stratégies, les mathématiques se « déconnecte » pour laisser place au cerveau droit= l’inconscient, l’imagination, les rêves, l’intuition…

Ce que vous voyez, ce que vous pensez, ce que vous entendez, ce que vous ressentez intérieurement à ce moment là est perçut différemment, sans jugement, sans a priori, sans logique.

L’hypnose Ericksonienne procéde par dissociation du conscient et de l’inconscient.

Le thérapeute active volontairement une « mise au repos » du cerveau gauche pendant ce temps, l’activité du cerveau droit augmente.

La partie consciente du cerveau est au repos alors que la partie inconsciente s’active.

 

M. ERICKSON utilisait des mots, des anecdotes, des métaphores, de sorte que le cadre de références conscients de ses patients reçoivent une information et, avec ces mêmes mots, métaphores , leur inconscient reçoit également une information, traitée cette fois – ci de façon inconsciente. Ainsi, si consciemment la personne n’est pas » prête » peut- être que son inconscient le sera. C’est ce qu’on appelle «  la communication multi niveaux », avoir un seul langage pour deux entités distinctes, le conscient et l’inconscient.

 

L’ état modifié de conscience permet de se connecter avec la partie inconsciente de votre esprit, les intuitions, l’imaginaire et le « mental » se repose (la partie consciente).

Alors, nous sommes détendus, relaxés…..ce que nous voyons, ce que nous entendons , ce que nous ressentons est vu, entendu, perçut, de façon différente sans jugement sans interprétation. Ce travail va permettre des idées nouvelles, des réparations , un soulagement, d’autres perspectives d’évolution….

 

L’INCONSCIENT

« L’ICs est sage, protecteur et détenteur de nos ressources et connaissances. ( M. ERICKSON)

En pratique, 3 fonctions principales de l’ICs.

  1. LA REGULATION ET LA COORDINATION DES FONCTIONS BIOLOGIQUES

Température du corps, circulation sanguine et rythme cardiaque……..Tout cela fait partie du fonctionnement quotidien et continu de notre corps .Grâce à ces automatismes, vous réveillez vivant chaque matin ! sans même y avoir penser. C’est le niveau reptilien, le niveau le plus ancien de notre cerveau. Celui ou siége sans doute «  l’instinct de survie » et «  l’énergie vitale ». C’est aussi la partie à joindre pour mobiliser nos capacités de guérisons psychologiques.

  1. UN RESERVOIR DE CONNAISSANCES

L’ICs gère aussi tous les souvenirs , les apprentissages et savoir faire que nous avons vécu, consciemment ou non. C’est donc à ce niveau que l’information rentre, puis ressort après être passée par les filtres de notre égaux ( ICs et Cst). Par resynthése de tout ce matériau. On appelle cela la créativité. Mille et une nouvelles choses peuvent naître : idées,émotions, comportements et compétences……..

  1. PROTECTION ET SAGESSE

L’ICs nous protège en se chargeant de mettre à l’écart ( refouler) les évènements traumatisants et les informations obsolètes, inutiles ou devenues telles au conscient. IL distorsionne la réalité pour nous protéger.

 

IL existe peut – être un quatrième étage auquel serait connecté notre ICs : une sorte de super conscient ( subconscient) ce que JUNG à appellé «  l’ICs collectif » en référence aux archétypes de l’espèce humaine depuis son origine. FREUD : «  l’âme collective ».

 

LES CARACTERISTIQUES DE L’INCONSCIENT

L’ICs est distinct du conscient . IL posséde ses propres modes de fonctionnement, il perçoit, ressent, pense et réagit de façon autonome ( l’ICs est pour 90% de notre fonctionnement global).

La partie qui pense et réagit= 10% de l’être global.

L’ICs est capable de traiter beaucoup plus d’infos que le conscient ( on utilise cette faiblesse du Cs pour atteindre l’ICs en hypnose).

L’ICs est hyper actif et à horreur du vide .Si vous lui demandez quelque chose qu’il ne possède pas, il le fabrique (c’est pratique pour les ressources, moins pour savoir la «  vérité »).

L’ICs à un mode de fonctionnement à la fois simple et complexe.

IL est littéral, il va toujours vers le plaisir. IL est complexe dans ses prises de décisions.

L’ICs est toujours présent, à travers le langage non verbal ( le langage non verbal occupe les 2/3 de la communication).

IL participe et influence le Cs à ts les moments de la vie, par des intuitions, des rêves, des pensées ou des gestes irréfléchies, réflexes, automatismes.

S’IL est toujours réfléchi, cela signifie qu’il apprend, s’améliore et que l’on peut entrer en contact consciemment avec lui.

L’ICs gère la mémoire , l’information, il ne la contient pas.

 

LE CONSCIENT ET LA CONSCIENCE

Le conscient est l’état d’être et de perception dans lequel nous vivons habituellement, c’est lui qui évolue à chaque fois que nous apprenons à mieux vivre, à être un peu plus ce que nous sommes vraiment.

La conscience est l’idée la plus grande et la plus belle que nous pouvons nous faire de nous même et de la vie, c’est notre ETRE SUPERIEUR uni aux origines et aux courants de la création, comme à tout ce qui est.

 

LES CROYANCES et LES VALEURS

 

Les croyances, les valeurs et celles de la personne accompagnée sont parmi les plus importantes de la communication que l’on peut établir et utiliser en hypnose.

 

LES CROYANCES sont des perceptions subjectives, des pensées illogiques et pourtant fortement imprimées en nous. Elles sont souvent des «  empreintes » prises dans l’enfance.

Les croyances n’ont rien de commun avec « la croyance » ….Foi religieuse.

Lorsqu’on analyse une croyance de façon lucide et « cartésienne », il s’agit souvent d’une affirmation péremptoire et sans racine concrète autre que le jugement de la personne par rapport à une situation particulière.

Les croyances ont la particularité de s’auto vérifier et donc de se renforcer par elles- même ( je crois X, il survient Y cela renforce ma croyance en X qui vient de plus en plus souvent . Ce qui renforce d’autant plus ma croyance et provoque d’autant plus de X).

LES CROYANCES SONT LA BASE DE NOTRE PERCEPTION, DE NOUS ET DES AUTRES.

Avec le temps, nos centres d’intérêts changent, nos connaissances et nos croyances évoluent et nous ne percevons plus la « réalité »de la même façon.

En hypnose : 2 types de croyances

  1. Les croyances limitantes
  2. Les croyances grandissantes

Les croyances limitantes nous mettent des limites , des barrières, les croyances grandissantes nous poussent à la réussite et à aller de l’avant.

LES VALEURS sont des croyances sur ce qui est important dans la vie. Elles peuvent être des rêves qui donnent une direction de vie , des serments pris enfant ou des règles rigides de morales qui proviennent de notre éducation.

L’ensemble ( des valeurs + croyances) constitue certainement l’essence même de notre personne, de notre structure interne. Le cœur de notre EGO .

 

LA LOGIQUE DE LA TRANSE

 

L’état hypnotique détermine un mode de fonctionnement psychologique particulier. Nous sommes dans le domaine de l’Ics, où cohabitent des données ou concepts logiquement contradictoires, uni apparemment sans la moindre gène : être içi et ailleurs, rire ou pleurer, dans l’obscur et le lumineux. Les données scientifiques « cartésiennes » n’existent plus içi. Une douleur va glisser au bout des doigts, pouvant ensuite tomber par terre.